Et le positif ? /3

Je le disais dans ma précédente introduction : à force de faire semblant, j'étais épuisée. J'aimerais aujourd'hui parler de cet épuisement et de l'énergie que je gagne à ne plus faire constamment semblant. Et de la dignité.

Lire...

Et le positif ? /1

Si j’ai entamé cette démarche diagnostique, c’est évidemment avant tout dans un but précis : aller mieux. Au début, le diagnostic a été un chamboulement, une tristesse profonde parfois, un bouleversement intérieur. La conscience que tout aurait pu être différent si j’avais été diagnostiquée plus tôt s’accompagnait de celle de l'abandon de changer ce que j'étais,que je considérais négatif. Mais, petit à petit, c’est aussi la réalisation du potentiel qu’offrait ce diagnostic qui m’a redonné confiance et espoir.

Lire...